• +229 21 31 42 61
CAA - Afficher les éléments par tag : CAA

Avis d'Appel Public à Candidature De Marchés Publics

 

Section : Entretien et Nottoyage des Biens Immeubles et Meubles des Espaces Verts et Fosses Septiques CAA

Section : Sécurité et Gardiennage des Locaux et des Meuble Public CAA

Avis public pour actualisation Répertoire Cotations et Seuils de dispense

Avis Public à Candidature De Marchés Publics pour la constitution de la liste de candidats potentiels dans le cadre des demandes de cotation et de seuil de dispense

Rome, le 8 février 2019 – Plus de 51 000 ménages ruraux vulnérables du Bénin bénéficieront d’un projet de 104,4 millions d'USD qui vise à réduire la pauvreté rurale grâce à une approche axée sur les filières agricoles. Ce projet contribuera aussi à réduire les importations de produits alimentaires et à améliorer la compétitivité des produits des petits exploitants agricoles sur les marchés intérieurs et extérieurs.

L'accord de financement du Projet d'appui au développement agricole et à l'accès au marché (PADAAM), a été signé aujourd'hui à Rome par Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA, et Romuald Wadagni, Ministre de l'économie et des finances de la République du Bénin.

Le FIDA participera au financement du projet par un prêt de 15,5 millions d’USD et un don de 15,5 millions d'USD. Le projet sera cofinancé par le Fonds de l'OPEP pour le développement international (10 millions d’USD), le secteur privé (5,6 millions d’USD),  les institutions financières (1,3 million d’USD), le Gouvernement béninois (9,8 millions d’USD), et les bénéficiaires (3,3 millions d’USD). Le déficit de financement, d'un montant de 43,6 millions d'USD sera couvert par d'autres sources de financement ou par les allocations futures des ressources du FIDA au Bénin.

L'agriculture est un secteur clé de l'économie béninoise. Elle fournit 70% des emplois et contribue à 32,7% du PIB et 75% des recettes d'exportation. Le nouveau projet permettra d’accroître la production et la productivité agricole, et d’améliorer la commercialisation du riz, du maïs et du manioc. Il est en ligne avec la stratégie du Gouvernement qui vise à réduire les importations des produits alimentaires et à favoriser la création de valeur ajoutée pour une compétitivité renforcée.

Le PADAAM interviendra dans les départements de l’Atlantique, des Collines, du Couffo, du Mono, de l’Ouémé, du Plateau et du Zou. Il vise à créer des emplois et à améliorer les revenus des petits exploitants agricoles en particulier les femmes et les jeunes vivant dans les zones du projet. Au moins 40% des participants du projet seront des femmes et 30% des jeunes. En outre, il va promouvoir des mesures visant à renforcer la résilience des petits exploitants agricoles face aux changements climatiques et, mettra en place d'un système d'assurance destiné principalement aux groupes cibles du projet. 

De plus, le projet concourra également à améliorer la disponibilité et la qualité des infrastructures productives et de soutien à la mise en marché. Ainsi, 2 500 hectares de bas-fonds seront aménagés, 91 magasins de stockage seront réhabilités ou construits et 250 kilomètres de pistes agricoles seront réalisés.

Depuis 1978, le FIDA a participé au financement de 13 programmes et projets de développement rural au Bénin, en investissant 247,2 millions d’USD sur un coût total de 467,1 millions d’USD. Ces projets et programmes ont bénéficié directement à plus de 469 400 ménages ruraux béninois.

Contact:

 David Florentin Paqui

Chargé régional de communication

Division de la communication du FIDA

Téléphone: +39 06 54592213

Téléphone portable: +39 3357516406

Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Communiqué de presse n°: FIDA/XX/2019

Le FIDA apporte son appui aux populations rurales depuis 40 ans, en leur donnant les moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, le FIDA a octroyé environ 20,4 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont bénéficié à quelque 480 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome, le centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

A travers la publication du présent rapport, le Bénin montre une fois encore sa volonté de poursuivre les efforts engagés ces dernières années pour renforcer la transparence autour des activités de gestion de la dette publique conformément aux bonnes pratiques internationales.   

Ledit rapport contient une évaluation, de la mise en œuvre de la stratégie d’endettement, la ventilation de la dette publique par devise, par structure d'échéance et par structure de taux d'intérêt ainsi que l'utilisation des ressources mobilisées.

Il s’articule autour des points ci-après :

·       les objectifs de la gestion de la dette publique ;

·       le contexte macroéconomique et financier ;

·       le point sur la mise en œuvre de la stratégie d’endettement public de l’année 2017 ;

·       la structure de la dette publique ;

·       les indicateurs de coût et risque du portefeuille de la dette publique ;

·       la dette garantie par l’Etat ;

·       les activités de la Commission Nationale d’Endettement et le point de mise en œuvre des réformes.

 Télécharger le rapport complet

Source : CAA

Le Bénin confirme une fois encore sa volonté de poursuivre l’adoption des bonnes pratiques internationales en matière de gestion de la dette à travers l’élaboration du rapport sur la gestion de la dette publique au titre de l’année 2016.

Il s’articule autour des points ci-après :

·        les objectifs de la gestion de la dette publique ;

·        le contexte macroéconomique et financier ;

·        le point sur la mise en œuvre de la stratégie d’endettement public de l’année 2016 ;

·        la structure de la dette publique ;

·        les indicateurs de coût et risque du portefeuille de la dette publique ;

·        la dette garantie par l’Etat ;

·        les activités de la Commission Nationale de l’Endettement et le point de mise en œuvre des réformes.

Télécharger le rapport complet

Source : CAA

Le Bénin confirme une fois encore sa volonté de poursuivre l’adoption des bonnes pratiques internationales en matière de gestion de la dette à travers l’élaboration du rapport sur la gestion de la dette publique au titre de l’année 2015.

Il s’articule autour des points ci-après :

·        les objectifs de la gestion de la dette publique ;

·        le contexte macroéconomique et financier ;

·        le point sur la mise en œuvre de la stratégie d’endettement public de l’année 2015 ;

·        la structure de la dette publique ;

·        les indicateurs de coût et risque du portefeuille de la dette publique ;

·        la dette garantie par l’Etat ;

·        les activités de la Commission Nationale de l’Endettement ;

  • et le point de mise en œuvre des réformes.

Télécharger le rapport complet

Source : CAA

Assistance technique de la Caisse Autonome d’Amortissement sur l'outil de gestion de la dette publique (CS-DRMS),Cotonou, Benin, 4-8 juillet 2016

Dans l’objectif de renforcer les capacités du personnel en matière de gestion de la dette et l’utilisation efficiente et effective du logiciel d’enregistrement et comptabilisation de la dette (CS-DRMS) du Secrétariat du Commonwealth, la Caisse Autonome d’Amortissement (CAA) a tenu un atelier de formation du 04 au 08 Juillet 2016 à Cotonou.

Ladite formation, conduite par M. Alain Fofeh, Consultant International et Expert-Développeur en Systèmes de Gestion de la Dette, a couvert les aspects techniques et informatiques en dédiant les trois premiers jours aux travaux de migration et paramétrage de la base de données de la dette publique suivi d’une formation des informaticiens à l’élaboration des états personnalisés, à  l’administration du système et aux différentes configurations nécessaires pour le bon fonctionnement du logiciel.

Les deux derniers jours des travaux étaient consacrés à la formation du personnel gestionnaire de la dette aux meilleurs pratiques et à l’utilisation effective de logiciel CS-DRMS pour les différentes fonction de back office, middle office et front office.

 

La mise en pratique des connaissances acquises pendant ce séminaire permettra à la CAA d’implémenter la ségrégation des rôles, l’archivage électronique des prêts, une sécurité améliorée du système, les échanges des données statistiques de dette avec les acteurs internationaux, la validation de la base de données pour une analyse de viabilité efficiente. Il est envisagé que cette formation aidera le Benin à mieux s’outiller et améliorer plusieurs indicateurs de performance de la dette avant l’arrivée d’une très prochaine mission de la Banque Mondiale pour évaluer les performances en terme de gestion de la dette publique à l’aide de l’outil DeMPA.